Le marais de Cambrin était un lieu de pêche et de chasse. Il s’est asséché lorsqu’une centrale thermique près des marais a prélevé toute l’eau.

 

Puis, lorsque la centrale a fermé, l’eau est revenue, les arbres ont été inondés, certains sont morts et d’autres,

amateurs d’humidité : aulnes, saules, frênes

ont pris racine à côté de troncs dénudés.

 

La nature a repris ses droits et ce sont maintenant de nombreux types de plantes, des quantités de champignons, de variétés d’oiseaux nicheurs, d’espèces de papillons de jour, d’amphibiens, des libellules qui peuplent le marais.

 

 

 

Pour permettre l’accès des visiteurs, le site a été aménagé mais au minima pour ne pas troubler la tranquillité qui y règne et préserver ainsi l’avenir de la bio-diversité

 

 

La promenade y est très agréable,on voudrait s’y attarder mais…Les dos se révoltent et il va falloir rentrer !…

 

Nous sommes heureux d’avoir eu un temps sympa qui nous a permis de faire une belle balade pré-printanière.

 

 

 

 (Photos mamischa)